LOGO-Mecotrade-VHO-Ostholt-Website
german english français

Témoignages de patients

De longues années de souffrances inutiles pour un ongle incarné !

Je devais avoir environ 13 ans, lorsque je suis allée consulter mon médecin traitant à cause de fortes douleurs causées par un ongle d'orteil incarné. Celui-ci m'envoya aussitôt chez un chirurgien qui, après m'avoir brièvement examinée, et sans réfléchir longuement, me donna immédiatement rendez-vous pour une opération.
Pendant cette intervention, la partie incarnée de l'ongle fut retirée, et un morceau de fil métallique avec des petites billes d'antibiotiques furent placés dans la plaie ouverte, afin de faciliter la cicatrisation, selon le chirurgien. Après l'opération, les douleurs étaient si fortes qu'il m'était impossible de porter des chaussures normales. Les premiers temps, je ne pouvais quitter la maison qu'avec un gros bandage et des sandales Birkenstock.
Mais la plaie finit par cicatriser, et je n'avais effectivement plus mal. Cet état s'est maintenu pendant environ un an, jusqu'à ce que tout recommence : l'ongle de l'orteil voisin du gros orteil s'enfonçait dans la chair, provoquant une plaie. Toute la procédure se répéta et je fus opérée à nouveau. Je me retrouvais de nouveau avec un épais bandage et des douleurs presque insoutenables. Comme j'avais honte de me montrer nu-pieds, je portais des chaussettes même en été. Pendant des années, j'ai soigné mes pieds et coupé mes ongles afin éviter à tout prix une nouvelle opération. Jusqu'au jour où les douleurs redevinrent insupportables, deux orteils s'étant enflammés sur chaque pied.
Craignant de devoir subir une nouvelle opération, je retournai voir mon médecin traitant, qui m'envoya chez le dermatologue. Contre toute attente, ce dernier me conseilla le port d'une Osthold-Spange". Bien que sceptique au premier abord, car je n'en avais jamais entendu parler, je fis un effort et pris un rendez-vous chez Mme Osthold.
Mme Osthold commença par examiner minutieusement mon problème, puis elle m'expliqua en détail son intention, une procédure soi-disant presque sans douleur. Je consentis au traitement, mais avec la peur au ventre. Mme Osthold commença par couper la partie de l'ongle qui s'était déjà profondément enfoncée dans le lit de l'ongle, provoquant ainsi les douleurs et l'inflammation.  Ensuite, elle mit en place la broche, calmement et avec dextérité, et posa une compresse sur le côté, afin de donner plus "d'espace libre" à l'ongle.  Je regardai la procédure avec grand intérêt, en m'attendant à souffrir. Pourtant, la procédure était réellement indolore, et pour la première fois depuis 15 ans, je n'avais plus mal.
 

S. Bischoff
Erlangen 22.03.2011


• Cette année, lorsque je me suis rendue en cure pour plusieurs semaines,
j'ai remarqué que l'ongle de mon annulaire s'enfonçait profondément sur le côté du lit de l'ongle. La pression sur le bout du doigt commençait à être réellement douloureuse.
J'ai donc appliqué de la crème à la propolis sur les côtés, dans la partie douloureuse, à l'aide d'une lime à ongles, ce qui m'a bien soulagée. Cependant, la veille de mon retour, la chair formait des excroissances, ce qui était très désagréable. Par manque de temps, j'ai essayé en vain de résoudre le problème toute seule, avant de m'adresser finalement à Mme Osthold. Son calme et la douceur de ses gestes mettent immédiatement en confiance, et l'on se soumet volontiers à son traitement. Ce ne fut pas si facile, mais la broche fut posée, pratiquement sans douleur ! Cette fois, le problème était très difficile à résoudre, l'amélioration se faisait à peine sentir, et je craignais de devoir me retrouver sous le bistouri. Frau Osthold m'a cependant rassurée, et malgré ma grande sensibilité, elle a réussi à progresser dans les soins. Au 7ème rendez-vous, la dernière broche "VHO-Spange" put être posée, la zone lésée est guérie et l'ongle peut se remettre grâce à cette broche miraculeuse.
Je ne puis qu’exprimer tous mes compliments et je conseille ce traitement à quiconque est confronté à ce type de problèmes. Hessdorf, 13.04.11
Christiane Brennenstuhl


• Pour moi, cela a commencé
 par des douleurs soudaines dans les deux gros orteils. Poser le pied était incroyablement douloureux, de même que tout contact.
Je suis sujette aux ongles incarnés, d'origine héréditaire. Dès l'enfance, j'ai subi deux opérations pour des ongles incarnés. Le fait que j'aie été opéré deux fois au même endroit montre bien qu'il ne sert à rien d'opérer les ongles incarnés.
A présent, une troisième opération était prévue. Après ces deux premières interventions, j'avais subi des douleurs épouvantables, qui durèrent pendant des semaines et même des mois.
Avant cette troisième opération, cependant, j'avais fait la connaissance de Mme Osthold, qui posa des broches sur les ongles de mes orteils. Comme j'étais venu consulter Mme Osthold avant que les ongles ne commencent à suppurer, celle-ci put prévenir la suppuration grâce à la broche. Dès qu'elle eut fini de me traiter, avec calme et grand soin, la pression sur mes ongles disparut complètement, et j'ai pu immédiatement marcher tout à fait normalement, en portant des chaussures.
Je remercie encore une fois de tout cœur Mme Osthold, qui, grâce à son traitement, m'a évité de subir une troisième opération, et grâce à laquelle je n'ai plus aujourd'hui ni problèmes, ni douleurs.
Je recommande à chacun le traitement à l'aide de la broche VHO-Osthold-Spange.
Celle-ci permet d'éviter des opérations longues et très douloureuses, tout en permettant aux caisses maladies de faire l'économie de coûts élevés.
Je souhaite simplement que toutes les caisses maladies aient enfin la brillante idée de prendre en charge complètement ce traitement si utile.
J.R., Nürnberg